Métiers à tisser

Les Métiers à tisser les scourtins

Vers les années 1880 les presses à vis métalliques remplacent les presses à -vis à bois puis les presses hydrauliques s'imposent.
Ferdinand Fert, tisserand de métier et serrurier ingénieux, développe alors la fabrication par tissage mécanique des Scourtins de Provence. Les brevets de Ferdinat Fert datent de 1882.

A la différence du tissage plat, la chaine, matérialisée par des broches métalliques, est fixe: Le jeu des lices, du peigne et de la navette des métiers à tissus est remplacé par un système mécanique simple permettant à la trame de slalomer entre les aiguilles de la chaine.

Les scourtins sont fabriqués en 2 étapes:
- le tissage de la trame sur une première machine appelée Tisseuse,
- le montage du fil de chaîne, sur un second métier appelé Tireuse, qui permet de remplacer les aiguilles ou broches du moule par un fil de chaîne. Cette dernière opération n'a été mécanisée qu'à partir de 1956.

Visite de l'atelier
Fibre de coco